Association Ipso Facto, CH-1007 Lausanne, Suisse

Association «ipso facto»

Assemblées générales (PV) 
        AG août 2017
AG août 2016 AG août 2015 AG août 2014 AG août 2013 AG août 2012

Liens externes:

Assemblée générale 2014, procès-verbal
Vendredi 22 août 2014 à 18h
Restaurant de Fontenay, Lausanne
Août
2014


1. Ouverture de séance

L'AG a été convoquée dans les délais et elle se déroule en présence de Sylvie Yaoliré à Lausanne le 22 août 2014.
Sur un total de 35 membres, 15 sont présents et 3 procurations ont été délivrées: le quorum étant atteint, l'assemblée débute à 18 heures 30.

2. PV de l'AG du 16 août 2013

Lecture du compte-rendu de l'AG d'août 2013, résumé et présentant un aperçu des points importants:
• excédent de recettes d'un peu plus de 1690.-,
• réélection du comité,
• 2 modifications des statuts concernant le quorum et le nombre de membres au comité,
• décision de verser une somme correspondant à la moitié des frais d'un voyage d'étude aux boursiers d'Ipso Facto, comme encouragement à y participer,
• décision de financer l'achat de manuels scolaires profitant à tous les élèves de 6e de l'Académie Syldep.

3. Rapport d'activité

Présentation du rapport d'activité du Comité pour l'année 2013-2014 par la présidente, Françoise Cujean:

C'est avec beaucoup de plaisir et de reconnaissance que je présente ce rapport d'activité concernant l'année scolaire 2013-2014 qui vient de s'écouler.
Plaisir de retrouver chacun d'entre vous et, en particulier, Sylvie Yaoliré qui a préparé pour nous des documents très intéressants pour le passé, le présent et le futur de l'académie Syldep. J'inclus également Abdoulaye Yaoliré resté au Burkina, mais bien présent par sa participation à distance..
Reconnaissance de voir Ipso Facto remplir ses objectifs (modestes) pour la troisième année consécutive. Déjà trois ans que l'association s'est constituée, que vous contribuez à son financement et que l'académie Syldep gère l'octroi des bourses de manière scrupuleuse et transparente.

L'association compte actuellement 35 membres, soit 10 de plus que l'année passée. Résultat remarquable et important sachant que le nombre d'élèves de l'académie Syldep augmente lui aussi et que nous avions évalué à environ 10% le nombre d'élèves répondant aux critères de l'octroi d'une bourse d'études.
De son côté, la direction de l'académie Syldep est en train d'organiser sa 6e année scolaire, le projet ayant débuté à la rentrée 2009. L'académie rencontre un réel succès auprès des élèves et de leurs parents, et l'État reconnaît la qualité de son travail. Les effectifs augmentent régulièrement et au cours de l'année scolaire 2013-2014, près de 400 élèves en ont suivi les cours.

Au mois de février de cette année, Gilbert et moi avons effectué un voyage au Burkina et, le contexte géopolitique ayant évolué, nous avons pu nous rendre à Ouahigouya. Pour moi, c'était la découverte de l'Académie, de ses élèves et de ses enseignants.
Nous avions emporté avec nous les contrats à faire signer, créant ainsi l'occasion de rencontrer quelques parents et élèves en toute simplicité. Pas besoin de grandes explications, ces quelques images seront juste les témoins de ce magnifique moment
[Projection d'une série de photos, pour la plupart vivibles ci-dessous]. Un versement de 2'763.42 francs (2'230 €) a été effectué lors de notre séjour et il a financé 29 bourses simples et du matériel scolaire de base.

Lors de notre dernière AG, nous avions pris des décisions concernant différents financements, en plus des bourses d'étude.
Pas de problème (ou presque) pour l'achat des «kits académie» comprenant règle, équerre et compas destinés à tous les élèves de 6e.
Les manuels scolaires pour les élèves de 6e n'ont malheureusement pas été édités, pas plus que ceux d'autres années scolaires.
Nous avions voté l'octroi d'une aide pour un voyage d'études... qui n'a pas eu lieu. Donc la somme prévue n'a pas été utilisée.

Les 28 et 29 juillet, Sylvie est venue nous rejoindre dans le Jura pour préparer cette AG. A cette occasion, nous avons appris qu'elle et Abdoulaye ne se laissent pas décourager par les projets qui ne peuvent pas aboutir! En collaboration avec des enseignants, Sylvie est en train de concevoir une série de documents «faits maison» imprimés et reliés à l'usage des élèves. De son côté, Abdoulaye participe à la création d'un rapprochement des différents établissements scolaires privés de Ouahigouya afin d'organiser, entre autres, un voyage d'études ouvert à plus d'élèves.
En plus de faire le bilan de l'année écoulée, nous avons évoqué les changements qui interviennent pour l'académie Syldep étant reconnue maintenant d'utilité publique. Les informations de l'État étant assez floues en l'état actuel, nous ne savons quelles en seront les répercussions sur l'action d'Ipso Facto.
IpsoFacto n'ayant jamais eu la prétention de croire que son action allait changer le cours de l'Histoire du Burkina, je vous propose d'écouter Sylvie et de décider ensuite d'une action logique et équitable. Ce qui est sûr, ce sont les bourses d'études à renouveler, la participation aux frais de matériel scolaire et les «kits académie» à fournir aux élèves de 6e.
Pour le reste, réfléchissons ensemble!

Françoise Cujean (Lausanne, le 16 août 2014)

4. Comptes

Présentation par Gilbert Cujean des comptes de l'exercice financier 2013-2014, dont le résumé accompagnait la convocation.
Ipso Facto a engrangé un bénéfice (2'151.-), car les sommes prévues pour le voyage d'étude et les manuels scolaires n'ont pas été utilisées pour des raisons indépendantes de la volonté de la direction de l'Académie Syldep: pas de projet possible pour le voyage d'étude et pas d'impression des manuels scolaires par l'État du Burkina.
Le nombre de bourses d'étude étant inférieur aux prévisions, 29 à la place de 40, Dominique Dupont demande s'il existe d'autres systèmes d'octroi de bourses, pouvant expliquer cette diminution. La réponse de Sylvie Yaoliré est claire, il n'existe pas d'autre source de financement, mais certains élèves remplissant les critères n'ont pas été signalés par les enseignants. Il est important de les sensibiliser à mieux informer la Direction des besoins des élèves.
Les comptes sont adoptés à l'unanimité et décharge en est donnée au Comité.

5. Election

Les 3 membres du Comité se présentent pour un mandat supplémentaire et l'élection se fait par acclamation.

6. Rapport de l'Académie Syldep

Sylvie Yaoliré présente son rapport: on commence avec des nouvelles de la salle informatique. Même si elle n'a pas été financée par Ipso Facto, cette salle et les projets qui y sont liés intéressent vivement tous les membres présents. C'est une magnifique réussite, source d'ouverture financée par une fondation californienne.
En 2014, l'Académie Syldep a été reconnue comme un établissement privé «conventionné», donc apte à recevoir des élèves, en surnombre dans l'enseignement public. Le nombre de ces élèves sera connu, hélas, au dernier moment, ce qui complique l'organisation de l'année scolaire. En effet, dès cette année, le passage du CM2 à la 6e se fait automatiquement et sans examen, d'où une augmentation prévisible des effectifs. A l'école publique secondaire, les parents paient un écolage, évidemment moins cher que dans le privé. Les élèves «conventionnés» à l'Académie Syldep paieront le même prix, une contribution de l'État complétera cette somme.
Il semble que les bailleurs de fonds étrangers exigent du Burkina un maximum d'enfants scolarisés, d'où certains effets pervers. Mais l'Académie Syldep a décidé de ne pas dépasser un effectif de 60 élèves par classe.
Actuellement, des discussions ont lieu entre le Ministère et le Syndicat des établissements privés pour éclaircir cette situation.
Par ailleurs, l'Académie Syldep accueillant des élèves «conventionnés», l'Etat va octroyer des vivres pour la cantine... qui est à créer.
Sylvie Yaoliré a préparé quelques tableaux récapitulatifs concernant les années scolaires comprises entre 2009 (date de la création de l'Académie) et 2015.
Jusqu'à ce jour, 71 bourses ont été financées par Ipso Facto. Elles concernent 35 filles et 36 garçons. 37 élèves boursiers ont réussi leur année scolaire, ce qui représente 52,1%.
Cette année, les élèves de l'Académie ont réalisé de bons résultats au BEPC, des résultats corrects au BAC A et bons au BAC D.
Parmi les premiers bénéficiaires d'une bourse, un élève a été reçu à l'école de police et deux autres vont se préparer au BAC.
On observe également une diminution importante des frais de scolarité impayés, montrant ainsi qu'un but secondaire d'Ipso Facto est aussi atteint.

7. Discussion générale et...
8. Budget

Suite à cette présentation extrêmement intéressante, une discussion s'engage entre Sylvie Yaoliré et les membres d'Ipso Facto.
Il semble important de garder le principe des demi bourses, pour les élèves standard et les élèves «conventionnés», quitte à ce que les montants soient différents.
Les frais de scolarité à l'Académie Syldep vont augmenter de 5000 francs CFA (soit environ CHF 10.-). Le montant des bourses ne va pas changer, Ipso Facto ayant calculé assez large.
Olivier Bally propose que l'on fasse confiance à la Direction de l'Académie et qu'Ipso Facto alloue les sommes nécessaires. Tous les membres approuvent cette analyse.
Comme projet qu'Ipso Facto pourrait soutenir, Elisabeth Stalder évoque la construction de la cuisine pour la cantine scolaire. Jean-Pierre Anciaux propose que l'on provisionne 1 million de francs CFA (soit environ CHF 2'000.-) pour la cuisine. La proposition est acceptée à l'unanimité. Sylvie Yaoliré présentera un budget au comité dès que possible.
Les frais engendrés par la réalisation d'un vade mecum de mathématiques par Sylvie Yaoliré et quelques enseignants seront pris en charge par Ipso Facto. Ces documents sont destinés à remplacer partiellement les manuels scolaires non disponibles et ils seront imprimés à 100 exemplaires.
La somme consacrée à l'achat des manuels scolaires est mise en réserve, dans l'espoir que l'Etat du Burkina puisse imprimer ces livres.
Pour le budget prévisionnel 2014-2015, de nombreuses interrogations subsistent. Le budget est cependant adopté à l'unanimité, les membres présents étant conscients de l'incertitude entourant l'avenir de l'Académie Syldep, lié maintenant à l'État. La clarté des informations fournies par Sylvie Yaoliré ainsi que la gestion rigoureuse des bourses d'étude étant les meilleures garanties pour continuer ce partenariat dans la confiance.

9. Cotisation

Le comité propose de maintenir la cotisation à CHF 60.- car la fortune actuelle d'environ CHF 5'000.- est suffisante pour couvrir le budget et cette cotisation représente symboliquement une demi bourse. Par ailleurs les dons complémentaires sont toujours les bienvenus!
Frédéric de Coulon propose de passer à CHF 80.- et après une brève discussion, la proposition du comité est acceptée à une très large majorité.

10. Clôture de séance

Il est 20h30: la plupart des membres se retrouvent sur la terrasse du Fontenay pour terminer la soirée par un repas (à la charge des convives!) et des discussions.


Retour en haut de la page fc / 17.9.2014
 

© 2011-2017 by Association Ipso Facto