Association Ipso Facto, CH-1007 Lausanne, Suisse

Association «ipso facto»

Assemblées générales (PV) 
      AG août 2018 AG août 2017
AG août 2016 AG août 2015 AG août 2014 AG août 2013 AG août 2012

Liens externes:

AG 2018
(Cliquez sur la photo pour l'agrandir)

Abdoulaye Yaolire 2018

Abdoulaye Yaoliré
directeur et co-fondateur
de l'Académie Syldep

Assemblée générale 2018, procès-verbal
Mercredi 22 août 2018 à 18h
L'Espace Rambert 22, Lausanne
Août
2018

Notre 7e Assemblée générale ordinaire s'est déroulée ce 22 août 2018, comme d'habitude, à l'Espace Rambert, à Lausanne.

Voici un compte-rendu de cette séance, en reprenant l'ordre du jour:

1. Ouverture de séance, liste de présences, salutations, quorum (25%), ordre du jour.

La Présidente, Françoise Cujean [FC], ouvre la séance à 18h15 par les salutations d'usage.
L'AG a été convoquée dans les délais, par e-mail du 7 août, avec Ordre du jour et une copie provisoire des comptes de l'exercice 2017-2018.
Sur un total de 37 membres, 10 sont présents, 2 représentés, et 15 excusés, dont 3 de dernière minute, bloqués à Nyon par une panne de train (!).
Sylvie Yaoliré, cofonfatrice de l'Académie Syldep est également présente.
Le quorum étant juste atteint, l'assemblée peut débuter.
L'ordre du jour ne provoque aucun commentaire et sera donc suivi tel quel.

2. Compte-rendu/PV de l'Assemblée générale du 18 août 2017.

Le PV figure sur notre page Internet et chacun a pu le consulter.
Gilbert Cujean [GC] en fait un résumé (voir l'image projetée à l'AG), pour «se remettre dans l'ambiance».

3. Rapport d'activité du Comité pour l'exercice août 2017-juillet 2018.

La présidente présente son rapport d'activité:

Bienvenue à chacun des membres d'Ipso Facto et à Sylvie Yaoliré, co-fondatrice de l'Académie Syldep, présente ce soir à l'occasion de notre Assemblée Générale.

Nous clôturons la septième année d'activité de notre association et nous allons mettre en place les jalons pour une huitième année.
Merci à chacun de soutenir ce projet destiné à favoriser la scolarité de jeunes issus de familles en difficulté financière au Burkina Faso.

Cette année a été endeuillée par le décès inattendu de Françoise de Coulon, membre fidèle d'Ipso Facto. Son dynamisme, son ouverture à l'autre, sa générosité et ses magnifiques patchworks ont apporté vie et couleurs à notre association. Merci à Frédéric d'être présent ce soir et de continuer à soutenir Ipso Facto et à proposer (peut-être) l'augmentation des cotisations... Actuellement, notre association compte 38 membres dont quelques anciens ne donnent plus signes de vie...

Au cours de cette année, le comité a rencontré plusieurs fois Sylvie Yaoliré car la situation de l'Académie Syldep évolue.
En effet, ce sont près de 800 élèves qui ont suivi les cours en 2017-2018. Cette hausse de la fréquentation a pour conséquence une meilleure assise financière.
Le succès de l'Académie Syldep nous conforte dans le bien-fondé du soutien apporté au démarrage de cette école bien pensée par ses fondateurs.

Il est intéressant de constater que contrairement à ce que nous imaginions, le % des parrainages n'est pas lié au nombre total d'élèves. Le chiffre reste stable: 45 parrainages cette année contre 47 l'année dernière.

Un autre changement est intervenu et celui-ci concerne Sylvie Yaoliré. En raison de problèmes sécuritaires et personnels sur un plan conjugal, Sylvie a pris la décision de rester à Genève, pour l'instant.
Grâce à internet, Sylvie continue à gérer les finances de l'Académie Syldep depuis Genève, tout en se rendant de temps en temps au Burkina. Pour Ipso Facto, cela représente une garantie d'obtenir des informations claires.

Notons que cette année Gilbert s'est rendu au Burkina en février-mars et qu'il a rencontré Abdoulaye Yaoliré à mi chemin entre la capitale Ouagadougou et Ouahigouya déclarée en zone trop dangereuse. Le 18 mars, Gilbert a envoyé aux membres d'IpsoFacto un long message résumant leur discussion.

En raison des changements intervenus à l'Académie Syldep, nous sommes conscients d'entrer dans une phase de transition. Un cycle de sept ans se termine.
Nous continuerons à faire confiance à la Direction, sur la base des informations transmises par Sylvie. Ses échanges avec Abdoulaye et ses prochains séjours à Ouahigouya nous permettront de suivre l'évolution de la situation.

Le comité a donc décidé de poursuivre les buts de l'association en continuant à financer des bourses d'études pour les élèves dans le besoin (la moitié des frais de scolarité. le matériel scolaire et un subside pour les repas à la cantine). Les «kits académie» seront fournis à tous les élèves entrant en 6e. L'amélioration des repas de la cantine se poursuivra, mais avec quelques changements. En effet, nous devons réévaluer le montant de l'aide apportée au vu des comptes présentés.

... La parole est donnée à Elisabeth concernant le fonctionnement et l'organisation de la cantine... Nous aborderons l'aspect financier avec Gilbert lors de la présentation des comptes...

Elisabeth Stalder [ES] détaille le fonctionnement de la cantine. Chaque jour, les élèves qui veulent y manger passent chez le proviseur qui leur remet un ticket-repas en échange des 100 F CFA que coûte le plat (50 F CFA pour nos parrainés). Ce prix fait partie des contraintes imposées par Cathwell, l'organisation étasunienne qui fournit —via le gouvernement burkinabè— des denrées alimentaires aux cantines scolaires.
Le nombre d'inscrits servira à mesurer précisément les quantités de nourriture que le proviseur apportera aux cuisinières pour le repas du jour. Même si ces vivres ont quelquefois été de qualité douteuse, elles apportent une base que les cuisinières améliorent systématiquement grâce à notre subvention: par exemple, ce n'est plus 3 sardines pour 9 élèves (!), mais une sardine par élève, ou on ajoute du pain avec les repas de pâtes (c'est la coutume au Burkina). Voir la fiche-directive des quantités.
À la question «Pourquoi n'y a-t-il pas de viande?», il est répondu que le problème sanitaire est plus difficile à gérer avec la viande qu'avec le poisson... surtout qu'il y a un poissonnier pas très loin de l'Académie!

La Présidente termine son rapport:

Le comité remercie Sylvie pour sa collaboration et la clarté de ses explications, ainsi que pour son engagement et son courage.
Le comité félicite Abdoulaye Yaoliré et tous ses collaborateurs pour la qualité de leur travail effectué dans des conditions difficiles.

Et n'oublions pas qu'il y a des jeunes qui ont besoin d'aide pour suivre une scolarité de qualité car celle-ci leur donnera la possibilité d'un avenir. Et c'est là qu'IpsoFacto intervient avec succès à travers l'Académie Syldep.

Merci de votre attention.

Françoise Cujean, Lausanne le 22 août 2018

4. Rapport de l'Académie Syldep sur l'année scolaire 2017-2018.

La présentation s'ouvre par une brève vidéo d'Abdoulaye Yaoliré, enregistré à Ouahigouya il y a quelques semaines. Salutations, souhaits de bonne assemblée et remerciements chaleureux forment l'essentiel du discours.
En fin de rapport, un enregistrement sonore complètera la présentation par quelques commentaires.

Sylvie Yaoliré, co-fondatrice de l'Académie Syldep, commente en détails la présentation visuelle qu'elle a préparée et dont voici les principales informations:

  • Nombre d'élèves:
    807 inscrits (367 filles et 420 garçons); 20 abandons en cours d'année (15 filles et 5 garçons).
    C'est une forte progression des effectifs (+40%). Ce succès est apprécié mais ne va pas sans quelques problèmes d'organisation et de répartition des locaux et des profs.
  • Taux de réussite:
    Ce taux varie fortement d'une classe à l'autre mais reste dans l'ensemble supérieur à celui des autres lycées de la région.
  • Professeurs:
    Il y a 20 professeurs (+1) pour 10 matières enseignées.
    Le nombre total d'heures enseignées est de 7516 (sans les heures d'informatique)
  • Réalisations:
    Un nouveau terrain de football a été aménagé (hors du périmètre de l'Académie); le plateau omnisport a été équipé d'un éclairage pour un usage nocturne (location à des clubs sportifs); une cinquantaine de tables-bancs ont été achetés et les anciens réparés et consolidés.
    Ipso Facto n'est pas impliquée dans ces réalisations qui sont intéresantes dans la mesure où on voit une progression des infrastructures et un souci d'entretenir correctement le mobilier et l'immobilier.
  • Parrainages:
    45 élèves (17 nouveaux, 28 anciens) ont été parrainés par le payement de la moitié de leur écolage et de tout leur matériel scolaire. C'est 23 filles et 22 garçons qui ont ainsi profité de notre soutien.
    Remarque: Le nombre d'élèves à parrainer est relativement stable, d'année en année, malgré l'augmentation des effectifs.
  • Réussites pour les parrainés:
    21 élèves ont réussi ce qui représente un peu plus de 46%.
  • La cantine:
    Près de 3'600 repas ont été servis, dont plus de 800 à nos parrainés, en 83 jours où la cantine a fonctionné, du 6 novembre 2017 au 9 mai 2018. La cantine est ouverte 4 jours par semaine (LU, MA, JE et VE) et il y a eu de nombreuses perturbations dues aux grèves en décembre 2017 et janvier 2018.
    Une idée de la consommation: près de 740 kg de poisson et plus de 410 miches de pains!

L'Assemblée est admirative devant le travail effectué et les résultats obtenus. Elle félicite Sylvie et la Direction de l'Académie pour leur succès et leur faculté d'adaptation à ce succès et aux problèmes socio-politiques du moment.

5. Comptes de l'exercice financier 2017-2018.
    Rapport du responsable, adoption et décharge par l'Assemblée.

Les comptes ont été légèrement modifiés, depuis l'envoi de la convocation, suite à des informations tardives:

Ipso Facto 2017-2018

GC présente le document ci-dessus et lit son rapport de trésorier:

Chers membres,
Avec la convocation, vous avez reçu une version provisoire des comptes 2017-2018 d'Ipso Facto. Après quelques modifications de moindre importance, voici la version définitive.
En préambule, je rappelle à l'Assemblée que notre Association ne prévoit pas d'organe de contrôle des comptes dans ses statuts. Il est dès lors possible à tout membre, sur simple demande, de vérifier la bonne tenue et la correction desdits comptes.
Ces comptes sont simplifiés à l'extrême par le fait que tous les revenus et toutes les dépenses passent par le compte bancaire de l'Association dont le relevé est LA pièce comptable et est à votre disposition. Par ailleurs, nous ne comptabilisons aucun transitoire ce qui simplifie aussi la compréhension.

Mais cela appelle tout de même quelques commentaires, alors voici:

  • D'abord un rappel: notre année comptable commence le 1er août et se termine le 31 juillet.

  • En vert, vous avez le rappel du budget accepté à notre dernière AG: en francs CFA (XOF) pour les dépenses et en francs suisses (CHF) pour les revenus.
    Le déficit prévu était de CHF 750.-.

  • En couleur «Sahel», c'est la réalité du compte d'exploitation, à savoir:
    • 45 boursiers, comme prévu.
    • 55 kits «Academy» ont été distribués au lieu des 50 prévus. L'écart est insignifiant vu le prix unitaire de ces kits: environ 90 centimes suisses.
    • Concernant la cantine: Nous avions calculé qu'un repas par jour tout au long de l'année coûtait 14'000 F CFA (environ CHF 25.-). Il s'avère que ce montant est exagéré, mais nous vous proposons de ne pas changer les règles fixées pour cette année académique.
      Par ailleurs, une moyenne de 43 élèves ont fréquenté la cantine, dont 10 parrainés. La somme attribuée à ce poste est donc moins importante que budgétisée.
    • Les frais généraux de CHF 12.- sont constitués par les frais bancaires de gestion du compte. À noter que le transfert au Burkina Faso n'a généré aucun frais. Merci la Raiffeisen!
    • Pour les revenus, seuls 33 de nos 38 membres ont payé leur cotisation au 31 juillet dernier. Le fait que nous ne créons pas de «transitoires» a comme conséquence qu'une cotisation parvenue le 2 août sera comptabilisée sur le prochain exercice. Par contre, 2 cotisations payées à double le 31 juillet sont comptées comme des dons dans le présent exercice, le payement tardif empêchant leur remboursement. Le trésorier à la conscience tranquille, les défauts de payement et les délais ayant été rappelés personnellement et à plusieurs reprises aux intéressés.
    • Aucun nouveau membre ne s'est annoncé alors que 2 étaient prévus.
    • Cette année, les dons ont été moins important que prévu: CHF 1'200.- au lieu de 1'300.-.
    • Au final, ces comptes montrent un déficit de CHF 947.40, dépassant de 26% le budget.

  • En jaune, c'est les mouvements de capitaux:
    • On voit qu'on a versé à l'Académie Syldep XOF 1'633'440 soit EUR 2'490.-, le 19 mars 2018. Cette somme ajoutée à la réserve dont nous disposions au Burkina Faso (XOF 571'315) représente XOF 2'204'755, ce qui correspondait aux données en notre possession suite à mon séjour au Burkina de février 2018. Les données annuelles complètes indiquent que nous devrions ajouter XOF 69'745 à cette somme, soit environ CHF 126.20.
    • Le cours de l'euro que nous avions prévu à 1.15 a été en fait légèrement plus défavorable à presque 1.19 lors de notre transfert au Burkina Faso (19 mars 2018).

  • En bleu, finalement, c'est le bilan:
    • En banque, en Suisse, il y avait CHF 4'086.84 au 1er août 2017.
    • Après l'ajout des cotisations et dons (CHF 3'180.-) et la déduction du versement à l'Académie Syldep et des frais généraux (CHF 2'967.38), on obtient CHF 4'299.46 qui est bien ce qu'il y avait sur le compte bancaire au 31 juillet dernier.
    • Le disponible total tient compte des CHF 126.20 que nous devrons compenser.
      Cela représente CHF 4'173.26, donc un peu plus d'une année de notre fonctionnement.

Le Comité vous propose d'accepter ces comptes et d'en donner décharge au trésorier.

Lausanne, le 22 août 2018
Gilbert Cujean, trésorier

L'assemblée accepte ces comptes sans opposition, et en donne décharge au trésorier, également à l'unanimité.

6. Budget prévisionnel et fixation de la cotisation annuelle pour 2018-2019.
     Discussion, modifications éventuelles, acceptation.

GC poursuit par la présentation du budget pour le prochain exercice:

Ipso Facto 2018-2019

Notre budget est assez simple, et se compose principalement de deux postes aux dépenses: les parrainés et la cantine, ainsi qu'un poste aux revenus: les membres.

Avec un peu plus de détails, cela donne:

  • Une prévision de 47 boursiers avec une valeur moyenne de XOF 30'000 (demi-scolarité) et XOF 5'000 pour le matériel scolaire.

  • Un petit extra est représenté par les «kits Academy» (mini trousse avec règle, équerre, rapporteur, etc.) qui sont distribués aux élèves à leur entrée en 6e. Pour 55 kits, on prévoit un coût total d'une cinquantaine de francs suisses!

  • Pour notre subside à la cantine, c'est un peu différent que par le passé:
    • L'Académie Syldep, jouant la transparence, nous a communiqué toutes les informations concernant la cantine, en 2017-2018.
      Nous avons appliqué les règles de calculs prévues dans notre budget précédent et déterminé un subside total d'un peu plus de CHF 1'200.-.
      La base est le coût approximatif calculé d'un repas «annuel»: XOF 14'000.
    • Or, en reprenant les dépenses réelles, il s'avère que ce coût est —cette année en tous cas— nettement moins élevé, donc la cantine de Syldep a fait du bénéfice!
      Nous n'avons pas voulu changer les règles en cours de jeu, mais pour le prochain exercice il nous a paru plus juste d'offrir une garantie de déficit. Cela évitera un sur-financement qui n'a pas de sens… et qui n'est d'ailleurs pas demandé par la Direction de Syldep.
    • La mauvaise estimation antérieure des coûts est aussi due à l'énorme différence de prix entre ici et là-bas pour les frais de nourriture. On est vite trompé!
      Il faut aussi noter que ces données sont susceptibles de changer très sensiblement d'une année à l'autre.
    • La couverture de déficit est estimée pour l'année à venir à XOF 350'000, soit un peu moins de CHF 650.-.
    • Par ailleurs, nos boursiers ne payent que XOF 50 par repas au lieu de 100. Nous compenserons cette différence et, en évaluant à 1'000 le nombre de repas servis aux parrainés durant l'année scolaire, on arrive à un peu moins de CHF 100.- (en 2017-2018, 819 plats leur ont été servis).

  • Les frais généraux, essentiellement bancaires sont estimés à CHF 28.80, surtout pour arrondir le total!

  • Pour les revenus, nous prévoyons que les 37 membres payent leur cotisation, certains avec un petit «plus» qui arrondira la somme totale.
    Aucun nouveau membre n'est prévu, ce qui ne veut pas dire qu'il faut renoncer à inviter nos amis à participer!

  • Remarque: la cotisation prévue reste de CHF 60.- par membre!

  • Le résultat prévu de l'exercice est un déficit de CHF 600.-.

  • En ce qui concerne les disponibilités, on voit —comme d'habitude— que le budget peut être honoré sans même encaisser la moindre cotisation!

Au vu de ces explications, le budget est accepté à l'unanimité.

7. Élection annuelle du Comité.

Les membres actuels du Comité se représentent, et aucune autre candidature n'étant annoncée, ils sont reconduits dans leurs tâches par acclamation, à savoir:

  • Françoise Cujean, présidente
  • Gilbert Cujean, trésorier
  • Elisabeth Stalder, membre

8. Discussion générale et propositions individuelles.

Il est décidé que les discussions informelles au cours du repas suffiront à contenter tout le monde, donc on passe au point suivant de l'Ordre du jour!

9. Clôture de séance.

Il est environ 20h quand la Présidente clôt la séance et invite chacun à partager un repas «canadien» sur les lieux-mêmes de la séance.

Bon appétit!

Retour en haut de la page gc / 7.10.2017
 

© 2011-2018 by Association Ipso Facto