MIL POUR LE SAHEL 2008 — Cette page a été publiée le 31 août 2008

RAPPORT DE MISSION
OPERATION «MIL POUR LE SAHAEL»

Djibril KOURA

Introduction

La famille CUJEAN en Suisse et ses amis et connaissances avaient initié en août 2001 une distribution de mil baptisée "Opération mil pour le Sahel" pour venir en aide aux populations des villages de Mouni (Province du Yatenga) et d’Arbinda et Gorguél (province du Soum).

Aussi, suite à l’invasion de criquets pèlerins dans la province du Soum lors de la campagne agricole 2004-2005, et la crise alimentaire qui s’en est suivie, l’opération a été rééditée en novembre 2005 avec la distribution de 60 sacs de mil de 100 kg chacun dans les trois villages.

Cette année, au regard de la crise alimentaire que vivent les populations du monde et particulièrement celles du Sahel, l’opération est rééditée à nouveau. Mais cette fois-ci, la première phase de l’opération a touché trois nouveaux villages et les deux anciens villages de la commune rurale d’Arbinda, soit au total cinq (5) villages de la province sahélienne du Soum.
Les villages bénéficiaires ont reçu au total 60 sacs de sorgho de 100 kg. 900 000 F CFA ont servi à l’achat des 60 sacs à raison de 15 000 F CFA le sac.

L’objectif de l’opération de l’aide alimentaire de cette année reste le même que les opérations antérieures, à savoir, mettre à la disposition des populations des cinq (5) villages des céréales pour contribuer à la lutte contre la famine pendant la période de soudure.

Dans le but de mener à bien l’opération de distribution des vivres aux populations bénéficiaires dans les cinq (5) villages, la famille CUJEAN l’a confiée à ses amis burkinabé, Djibril KOURA et Aly OUEDRAOGO.

Mais finalement, c’était Djibril KOURA qui a conduit la première phase de l’opération de distribution du mil qui s’est déroulée du 14 au 18 août 2008 dans les villages d’Arbinda, Gorguél, Dalla, Sénaikaye et de N’Goroua.

Le présent rapport fait la synthèse du déroulement de l’opération de distribution du mil dans les cinq (5) villages. Il est illustré par des prises de vue des activités de distribution du mil.

1. Déroulement de l’opération de distribution 

Les Soixante (60) sacs de 100 Kg de mil (6 tonnes) ont été achetés à la banque de céréales de l’association « Hansina-Domba » de Gorguél et répartis comme suit entre les cinq (5) villages bénéficiaires:

- Arbinda : 15 sacs
- Gorguél : 15 sacs
- Dalla : 10 sacs
- Sénaikaye : 10 sacs
- N’Goroua : 10 sacs

Les villages d’Arbinda et de Gorguél ont reçu plus de sacs que les trois (3) autres car ils étaient les premiers destinataires de l’opération avant la prise en compte des autres.

Tout comme lors des opérations antérieures, dans tous les villages bénéficiaires de l’aide alimentaire, nous avons exposé d’abord les sacs de mil devant l’assemblée avant de procéder à la distribution.
Cette pratique avait pour objectif de présenter à toute l’assemblée le nombre de sacs qui étaient destinés au village. Elle a servi également à faire des photos de l’ensemble des 10 ou 15 sacs pour prouver au donateur que le nombre de sacs de mil prévus a été bel et bien remis aux populations destinataires.

L’unité de mesure locale et populaire qui a servi pour la distribution était dans tous les cinq (5) villages une "boîte de tomate" d’une contenance estimée à environ 2 kg.

1.1 Distribution du mil dans le village d’Arbinda

J’étais arrivé dans la soirée du 13 août 2008 à Arbinda où j’ai passé la nuit.
La distribution du mil a eu lieu le lendemain le 14 août à partir de 9 heures de matin au magasin de l’Union "A Humni-Bennè" d’Arbinda.

Après les salutations d’usage, le Président de l’Union prit le premier la parole pour me souhaiter la bienvenue à Arbinda et saluer le préfet et le premier adjoint du maire d’Arbinda qui étaient venus pour la circonstance.
Ensuite, au nom des bénéficiaires du mil, il a remercié la famille CUJEAN pour avoir réitéré à nouveau son aide en céréales.

Cette aide en mil arrive à point nommé pour les populations d’Arbinda qui vivent en ce moment la période de soudure, dira-t-il.
Il termina son intervention en me souhaitant une bonne continuation pour la distribution dans les autres villages bénéficiaires et me demanda d’accepter de transmettre les sincères remerciements et salutations des bénéficiaires à Gilbert CUJEAN et sa famille.
Après l’intervention du Président de l’Union, j’ai expliqué pourquoi la famille CUJEAN a renouvelé à nouveau son aide alimentaire. Elle connaît le Sahel et est sensible aux souffrances des populations de cette région souvent confrontée à des aléas naturels (criquets pèlerins, mauvaise pluviométrie, sécheresse, famine, etc.). J’ai également précisé que les 60 sacs initialement destinés à Arbinda et Gorguél, ont été finalement répartis entre les cinq (5) villages sur ma suggestion à Gilbert CUJEAN qui n’y a pas trouvé d’inconvénient.

Enfin, c’est le préfet d’Arbinda qui a pris la parole pour saluer l’assemblée et remercier la famille CUJEAN au nom de la population laborieuse de son département.
Il a aussi demandé aux bénéficiaires du mil à se souvenir toujours de ce jour mémorable et de cette aide de la famille CUJEAN.

Après les différentes interventions, la distribution des vivres commença. Au total, 709 personnes (vieux, vieilles, chefs de familles, etc.) ont bénéficié chacune de 1 à 2 boîtes de mil.

Lors de la distribution du mil, j’ai fait des prises de vues pour immortaliser l’opération.
La distribution a été clôturée par la formulation de bénédictions de santé pour la famille CUJEAN et à la mienne. Les bénédictions ont été dites par un imam du village.

1.2 Distribution du mil dans le village de Dalla

A Dalla, la distribution du mil a eu lieu le 15 août 2008 dans la matinée en raison de pluie qui a occupé une bonne partie de la journée du 14 août. Elle s’est déroulée devant le poste de santé primaire du village.

Après la mise en place de la population et les salutations d’usage, le conseiller du village prit la parole pour me souhaiter la bienvenue à Dalla et remercier les gens d’être sortis nombreux pour la rencontre malgré les travaux champêtres. Il termina son allocution en situant l’objet de la rencontre qui était de distribuer du mil qu’un ami européen de Djibril à donné au village de Dalla.

Suite au mot du conseiller, je pris la parole pour expliquer l’origine du don de mil et dire qui est le donateur du mil. J’ai également expliqué que le mil était initialement destiné aux villages d’Arbinda et de Gorguél. Mais par solidarité et en raison de l’appartenance du village de Dalla à l’association "Hansina-Domba" de Gorguél, le donateur a accepté que leur village soit pris en compte dans l’opération.

Après les deux interventions, nous avons procédé à la distribution du mil sur la base d’une liste des chefs de ménage du village. Au total, 240 chefs de ménage ont pu bénéficier chacun de 2 boîtes de mil.

1.3 Distribution du mil dans le village de Sénaikaye

Après la distribution du mil à Dalla, j’ai continué dans le village de Sénaikaye situé à environ 8 km vers le nord-ouest du village de Dalla.

A mon arrivée vers 14 heures le 15 août 2008 dans le village, la population était déjà mise en place et attendait.
La cérémonie commença par le mot de bienvenue et les salutations du responsable du village à mon endroit et aux habitants présents. Il expliqua à l’assemblée l’objet de la rencontre qui était de procéder à la distribution du mil qu’un ami européen de Djibril a donné à leur village. Il termina son intervention par des bénédictions et remerciements pour le donateur et à moi-même.

A mon tour, je pris la parole pour expliquer l’origine du don de mil et dire qui est le donateur du mil. J’ai également expliqué que le mil était initialement destiné aux villages d’Arbinda et de Gorguél. Mais par solidarité et en raison de l’appartenance de leur village à l’association "Hansina-Domba" de Gorguél, le donateur a accepté que leur village soit pris en compte dans l’opération.

Après les différentes interventions, la distribution dans ce village commença devant le magasin du groupement "Hansina-Domba".
62 chefs de ménage présents ont bénéficié chacun de 8 boîtes de mil.

1.4 Distribution du mil dans le village de N’Goroua

Le village de N’Goroua est situé à environ 5 km à l’ouest de Gorguél.
En raison de la journée pluvieuse du 16 août 2008, je n’ai pu me rendre dans le village de N’Goroua que le 17 août 2008 pour la distribution du mil.

C’était vers 9 heures que la cérémonie de distribution a commencé dans le quartier du responsable du village. La cérémonie a été ponctuée par les deux interventions, celle du responsable du village et la mienne.

Dans son intervention, le responsable du village m’a souhaité la bienvenue dans son village, salué les habitants du village d’être sortis pour la circonstance. Il termina son mot en situant l’objet de la rencontre qui consistait à distribuer du mil donné au village de N’Goroua par un ami Blanc de Djibril. Il précisa que quatre villages de la commune d’Arbinda en ont également bénéficié.

La distribution a concerné 57 chefs de ménage du village qui ont reçu chacun 8 boîtes de mil.

1.5 Distribution du mil dans le village de Gorguél

C’était dans l’après-midi du 17 août, vers 14 heures, que la distribution du mil de Gorguél a eu lieu devant le magasin de l’association "Hansina-Domba" de Gorguél.
Après la mise en place de la population et la sortie des 15 sacs de mil du magasin de l’association, j’ai pris la parole pour saluer l’assemblée et annoncé l’objet de la rencontre.
J’ai précisé que les 60 sacs de mil étaient initialement destinés aux deux villages d’Arbinda et de Gorguél. Mais sur ma suggestion au donateur, la famille CUJEAN en Suisse, Gilbert a bien accepté que les villages de Dalla, Sénaikaye et de N’Goroua soient pris en compte dans la répartition des 60 sacs, en plus des anciens villages bénéficiaires que sont Arbinda et Gorguél.

En réponse à mon mot introductif, le chef du village, KOURA Guédé a pris la parole au nom des habitants du village.
Il a d’abord salué toute l’assemblée d’être sortie nombreuse pour la l’opération de distribution du mil malgré les travaux de sarclage. Ensuite, il a remercié la famille CUJEAN pour le renouvellement de cette aide dont son village a déjà bénéficié par le passé lors des années de famine. Il a également formulé des bénédictions de santé et de succès pour Gilbert qu’il a eu l’occasion de connaître dans son village.
Que Dieu renforce sa bonté de cœur à aider les populations qui vivent dans la pauvreté, dira-t-il.

Pour le besoin de la distribution, les responsables de l’association avaient déjà recensé tous les chefs de ménage du village. C’était sur la base de cette liste que la répartition du mil a été faite. A l’appel du nom de chaque personne, l’intéressé présentait son sac ou récipient pour recevoir sa part de mil. 165 chefs de ménage ont pu ainsi recevoir chacun 4 boîtes de mil.

A l’instar des autres villages, j’ai fait des prises de vue dans le but d’immortaliser l’opération de distribution de mil.

2. L’état des cultures au moment de la mission

Nous avons constaté lors de la mission que les champs de cultures avaient une bonne physionomie.
Mais cet état des cultures est bien contrasté selon d’une part les villages visités, et d’autre part, selon les champs dans un même village.
En effet, dans un même village, on trouve des champs de mil au stade de nouaison, d’autres, au stade de montaison, d’autres encore, au stade végétatif moins avancé. Ces différents aspects mitigés peuvent également être observés dans un même champ.
Concernant la hauteur d’eau déjà reçue, le poste pluviométrique d’Arbinda a enregistré de mai au 18 août 2008, 22 jours de pluie dont le cumul était de  342,5 mm lors de la mission.
De l’avis des villageois, si les pluies maintenaient ce rythme ou au mois tombaient jusqu’à la fin de la saison hivernale, les récoltes seront bonnes. Mais actuellement, il est très difficile de pronostiquer sur l’état des prochaines récoltes quand on sait que les pluies avaient brutalement arrêté le 20 août en 2007 ; ce qui avait ainsi compromis les récoltes passées.

3. Conclusion

La distribution du mil est intervenue au moment des opérations de sarclage des champs et à la période de soudure qui est la période la plus critique de la crise alimentaire dans les villages bénéficiaires.
Selon les populations bénéficiaires, elle ne pouvait pas tomber mieux que cette période.

Dans les 5 villages de la commune rurale d’Arbinda, au total, 1 233 chefs de ménage ont bénéficié des six (6) tonnes de mil de l’opération.
Cette distribution de mil a été une grande aide pour les populations les bénéficiaires car elle a eu lieu au moment de la période de soudure.

Au bas de cette page, je voudrais, d’abord, réitérer mes remerciements à Gilbert pour m’avoir renouvelé sa totale confiance dans l’organisation et la conduite de cette opération. Ensuite, au nom des 5 villages, je le remercie pour cette importante aide en ce moment crucial de crise alimentaire pour les populations bénéficiaires.
Merci pour cette générosité envers les plus vulnérables et pauvres.

Une seconde phase de l’opération sera la bienvenue.

Que Dieu cultive davantage l’amour de l’autre dans nos cœurs et développe dans nos esprits le sens du partage avec l’autre !

Fait à Ouagadougou le 22 août 2008

Djibril KOURA

[Retour]

Ce site est réalisé à titre privé par Gilbert Cujean qui en assume l'entière responsabilité.