Association Ipso Facto, CH-1007 Lausanne, Suisse

Association «ipso facto»

Assemblées générales (PV) 
        AG août 2017
AG août 2016 AG août 2015 AG août 2014 AG août 2013 AG août 2012

Liens externes:

 

 

 

2012

Assemblée générale 2012
Vendredi 17 août 2012 à 18h30
Restaurant Le Mont d’Or, Lausanne
Août
2012

Notre Assemblée générale a eu lieu comme prévu: en début d’exercice comptable et en présence de Sylvie Yaoliré, co-fondatrice de l’Académie Syldep.

Seuls une dizaine de membres étaient présents, mais le quorum étant atteint, la séance a pu avoir lieu valablement. Quelques invitées complétaient agréablement l’auditoire.

Les points importants de cette Assemblée ont été les suivants:

  1. Le rapport d’activités de la présidente:
  2. «Sylvie et Abdoulaye Yaoliré ont formé le projet de créer une école à Ouahigouya au Burkina Faso, il y a quelques années déjà. Ce projet, axé sur la qualité de l’enseignement et les conditions d’accueil, s’est réalisé à la rentrée scolaire 2009 en accueillant une cinquantaine d’élèves. Et le succès est là, puisqu’en 2011-2012 l’effectif s’est élevé à environ 200 élèves.
    Des informations rapportées par Gilbert [Cujean] de retour de son voyage au Burkina Faso en février 2011 ainsi que la discussion que nous avons eue avec Sylvie et son mari de passage en Suisse en été 2011, nous ont sensibilisés à un problème très concret: Certaines familles ayant inscrit leur enfant à l’école se trouvent dans l’impossibilité de payer la deuxième tranche des frais de scolarité, pour toutes sortes de raisons. Du point de vue de la direction, que faire? Faut-il renvoyer les élèves concernés? Qui peut prendre le relais?
    L’idée d’une association octroyant des bourses d’étude quand cela s’avère nécessaire se met à germer. Des échanges avec Sylvie et Abdoulaye permettent de mieux comprendre les conditions et les besoins sur place. Un projet favorisant une scolarisation sans rupture et qui déchargerait à la fois les familles et la direction de soucis supplémentaires prend forme.

    Le 21 octobre 2011, Ipso Facto voit le jour à Lausanne en présence des 3 membres fondateurs qui constitueront le premier comité. L’aventure commence et Gilbert se met immédiatement au travail pour créer un site internet... que vous connaissez certainement!

    Le 15 novembre 2011, l’association Ipso Facto adresse un mail à un certain nombre d’amis et de connaissances dans le but d’informer et de recruter des membres. Ce message est bien reçu et des demandes d’adhésion nous parviennent assez rapidement.

    Le 19 décembre 2011, le comité profite de la présence en Suisse de Sylvie Yaoliré pour organiser une rencontre de travail: analyser la liste des candidats boursiers proposés par l’Académie Syldep, déterminer le contenu de la bourse (fournitures scolaires, uniforme, frais de scolarité), décider du mode de paiement, transformer l’attestation de parrainage en contrat de parrainage...

    Le 5 février 2012, un message de ma part est adressé aux membres d’Ipso Facto dans lequel figurent le nombre de membres (15), la somme envoyée (965 euros), le nombre de boursiers (18) et le fait que les contrats de parrainage ont été expédiés pour signature. Ces informations figurent sur le site internet sous la forme d’un rapport d’activités intermédiaire.

    Le 14 février 2012, le comité d’Ipso Facto envoie un courrier de prospection aux 14 membres de l’ancienne association de soutien à la création de l’Académie Syldep, précédemment dissoute. Il s’agit de les informer de ce que nous faisons tout en espérant agrandir le réservoir de donateurs. Et c’est ainsi que deux nouveaux membres viennent compléter l’effectif d’Ipso Facto.
    En sachant que l’association fournit des bourses en fonction de ses avoirs, que ce sont environ 10% des élèves qui en profitent et que l’effectif de l’Académie Syldep augmente régulièrement, il est indispensable de trouver de nouveaux adhérents!

    Le 11 avril 2012, Gilbert s’est rendu à l’Académie Syldep lors de son voyage annuel au Burkina Faso. Une brève rencontre avec les boursiers, la finalisation du versement des bourses ainsi que la récolte des contrats de parrainage dûment signés ont ponctué ce passage à Ouahigouya.

    Le 17 août 2012, nous nous retrouvons pour la première l’Assemblée Générale d’Ipso Facto en présence de Sylvie Yaoliré. S’il n’y a pas de nombreux événements au cours de cette année, c’est que tout se déroule sans problème... et pourvu que cela dure!»

  3. Le rapport de l’Académie Syldep sur l’année académique 2011-2012:
  4. Sylvie Yaoliré a préparé un diaporama fort intéressant qui situe d’abord Ouahigouya dans la province du Yatenga, elle-même dans le région du Nord du Burkina Faso. Ce pays, enclavé (donc sans accès à la mer) compte près de 14 millions d’habitants répartis sur une surface de 274’200 km2 (un peu plus de 6 fois et demie la Suisse).

    Elle nous présente ensuite une série de photos de la construction de l’Académie Syldep, du terrain vierge initial (200m x 100m) à l’école actuelle, avec son forage, ses 2 bâtiments de 6 classes, son bâtiment administratif, ses latrines, son mur d’enceinte... Une architecture intelligemment «tropicalisée» en fait des locaux agréables, même par plus de 40°C et sans ventilation (il n’y a bien entendu pas de climatisation).

    Dans la région du Nord, il y a 111 établissements d’enseignement secondaire (70 privés et 41 publics), qui comprenaient près de 54’000 élèves (57 % de garçons pour 43 % de filles). Les établissements privés ne sont pas comme en Suisse des «écoles pour les riches», mais répondent à certaines carences de l’Enseignement public à des prix «raisonnables».

    L’Académie Syldep qui fournit un enseignement de qualité avec des effectifs de classes ne dépassant en principe pas 50 élèves, obtient des taux de réussite au BEPC (Brevet du 1er cycle) systématiquement plus élevés que la moyenne régionale.

    Sylvie présente ensuite la répartition des 18 élèves parrainés par Ipso Facto. La parité garçons-filles n’a pas tout-à-fait pu être respectée (8 filles et 10 garçons). Le choix a été assez difficile, mais la bonne connaissance des situations individuelles et le bon sens ont présidé à cette opération. Priorité a été donnée à des élèves orphelins, ou dont les parents sont en graves difficultés économiques. Malheureusement, on sait déjà que seuls 8 de nos boursiers ont une moyenne suffisante ou ont obtenu leur BEPC durant cette année 2011-2012. Les raisons de l’échecs des 10 autres sont variables et cela va des conditions familiales défavorables aux études, à l’exclusion pour indiscipline, en passant par un certain désintérêt pour leurs études de la part de jeunes filles plus motivées par l’attitude culturelle de chercher un homme qui les entretiendra!

    Un des objectifs du système des bourses est de soulager l’Académie Syldep d’un certain nombre d’impayés en fin d’année, et sur ce point, le résultat est satisfaisant.

  5. Une vidéo sur la visite d’un membre du Comité à l’Académie Syldep en avril 2012.
  6. Gilbert Cujean, membre du Comité, s’est rendu à Ouahigouya en avril 2012. Il a brièvement rencontré les 18 élèves boursiers d’Ipso Facto. Une vidéo tournée à l’improviste par Sylvie Yaoliré est projetée à l’Assemblée: laïus du visiteur, intervention du Directeur (Abdoulaye Yaoliré) et quelques mots des élèves...

  7. Les décisions statutaires (adoption des comptes, modification du Règlement, fixation de la cotisation annuelle, nomination du Comité).
  8. Les comptes présentent un solde positif de CHF 1’212.65 et se résument à 2’600.- de cotisations et de dons, 1’233.10 pour les 660’000 F CFA de bourses et 154.25 de frais généraux. Les comptes sont acceptés à l’unanimité et décharge est donnée au Comité.

    Les modifications proposées par le Comité au Règlement concernant les bourses sont acceptées sans opposition. Il s’agit avant tout de l’introduction d’un Contrat de parrainage à la place de l’attestation initialement prévue. N.B.- Ce Règlement est publié sur notre site Internet.

    La cotisation annuelle est maintenue à CHF 60.-, valeur symbolique d’une bourse standard (demi écolage).

    Le Comité et sa présidente sont reconduits sans opposition, par applaudissements:
    – Françoise Cujean, présidente,
    – Gilbert Cujean, responsable des comptes,
    – Joëlle Cujean, membre associée.

  9. Quelques informations du Comité et une brève discussion générale.
  10. Nous devons augmenter le nombre des membres pour anticiper l’augmentation des effectifs de l’Académie Syldep.

    Par ailleurs, une question à débattre dans une année ou deux sera celle d’un suivi des boursiers bacheliers à l’Université (coût total estimé à près de CHF 100.- par mois!).

    Une demande informelle a été faite au Comité pour faire l’intermédiaire entre une fondation étatsunienne donatrice et l’Académie Syldep. Nous avons décidé de ne pas entrer en matière, les buts de notre Association étant exclusivement orientés vers le système des bourses. Il est suggéré de faire renaître l’Association Syldep de soutien.

    Si les finances le permettent, il est possible qu’Ipso Facto offre à tous les élèves entrant en 6e (début du cycle secondaire) une trousse avec règle, compas, etc. Coût prévisible: moins de CHF 5.- par élève.

    Trois invités à l’AG ont manifesté leur désir de devenir membres: nous voici donc 21!

* * *

La séance a été levée vers 20h30, et la plupart des participants se sont retrouvés à la terrasse du restaurant pour prolonger les discussions de manière informelle, autour d’une assiette bien méritée!

Retour en haut de la page gc/29.8.2012
 

© 2011-2017 by Association Ipso Facto